Asile : Pour une commune hospitalière.


Lors du dernier conseil communal de Gesves, les groupes politiques ECOLO Gesves et RPGplus ont présenté en commun une motion appelant le parlement fédéral à rejeter la proposition de loi autorisant les visites domiciliaires.


Cette proposition reposait sur une série de principes du droit belge clairement énoncés. (voir ici)


Pour RPGplus, les exceptions à l’inviolabilité du domicile doivent rester extrêmement strictes. Les perquisitions domiciliaires ne peuvent être ordonnées par un juge qu'en cas d’infraction ou d’une instruction pénale, non dans le cadre d’une procédure administrative.


RPGplus défend le droit, pour les citoyens, d’accueillir chez eux des personnes dans le besoin sans s’exposer à des perquisitions, comme ce fut le cas pour des milliers de familles françaises qui nous ont accueillis, belges, en mai 1940, quand nos grands-parents ont pris la fuite en France.


La motion ECOLO-RPGplus a été rejetée par la majorité du groupe GEM (moins une abstention) au terme d’un débat animé lors duquel ont été entendues des phrases polémiques et hors sujet. Une fois encore, la majorité a démontré toute son incapacité à parler du fond du problème qu'on lui pose.


Ces citations invitent à se demander, en outre, quelle est la position effective du groupe GEM sur l'échiquier politique ? Ainsi a été entendu : " Vous connaissez le parc Maximilien ? Que les migrants restent là-bas, ils ne risquent pas d’être perquisitionnés ». Dès lors que Gesves se revendique fièrement membre du réseau "Territoire de la Mémoire", qui s’oppose à tous les extrémismes et à la montée des idées d’extrême droite en particulier, on peut n'être que surpris par ces propos pour le moins tendancieux.



Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square