Survol par les Marchettis – Rencontre avec la Défense


Depuis plusieurs années, les habitants de nos communes doivent constater la présence régulière dans le ciel des Marchettis de la Composante aérienne des Forces de l’Armée belge.


Ces avions sont utilisés par le « Basic Flying Training School » pour l’écolage de premier niveau des futurs pilotes militaires belges. La zone d’entraînement de ces pilotes, fixée par Belgocontrol, est très restreinte, se situant au-dessus des communes de Gesves, Ohey, Assesse, Andenne, une partie de Huy, Fernelmont, et Namur.

L’entraînement consistant en des exercices acrobatiques, de décrochages et de simulations de pannes moteurs sur des avions bipales datant des années 60’, l’impact sonore de la présence des Marchettis s’avère parfois intense et soutenu, souvent tout au long de la journée, plusieurs jours par semaine lorsque la météo est favorable.

Les Collèges communaux de Gesves et d'Ohey, saisis de nombreuses plaintes formulées par la population, ont décidé de faire entendre conjointement leurs voix auprès de la Défense.


Suite à cette interpellation, une réunion d’échange rassemblant les deux Collèges communaux et les responsables de la base aérienne de Beauvechain s’est tenue ce lundi 22 février 2021.

Les discussions ont permis de mieux appréhender les contraintes et obligations auxquelles est soumise la Composante aérienne de l’Armée. Nous avons également pu transmettre les doléances de la population.

Des perspectives d’amélioration ont été établies :

- Le plan de vol prévoit une diminution globale de la présence des Marchettis dans la zone d’entraînement, passant d’une moyenne de 6500-5000 heures de vol en 2010-2020 à 4500-4200 heures pour la période 2021-2023 et 2500 heures en 2024. En raison du COVID, l’année 2020 comptabilise 3500 heures.

- Courant 2024, les avions Marchettis seront déclassés et remplacés par d’autres avions beaucoup moins bruyants et volant à des altitudes plus élevées. La zone d’entraînement wallonne devrait être élargie et une nouvelle zone devrait voir le jour en Flandre.

Dans l’attente, les communes d’Ohey et de Gesves interpelleront les Ministres de la Mobilité – en charge de Belgocontrol - et de la Défense afin qu’ils puissent concrétiser cette extension pour espérer diluer la nuisance, concentrée particulièrement sur nos territoires.

Les deux communes remercient le commandement de la base de Beauvechain pour son écoute attentive et nse réjouissent qu’une solution structurelle et pérenne se profile pour l’avenir, tout en comprenant la nécessité de ces exercices d’entraînement.

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square